«
»

01 | projets

Bruxelles

01.03.10

Projet de transformation de la Cité Administrative de l’État

Collaboration avec Sonia Leclercq et Jean-Aimé Shu

Bruxelles, Belgique | 2008










Aujourd,hui désuet et formant souvent une cicatrice dans la ville, l’urbanisme sur dalle est un problème pour plusieurs méropoles européennes. La question de la reconversion de ce type de dispositif architectural apparu dans les années 50 est donc un enjeu important. Avec le choix de la Cité administrative de l’État (CAE) de Bruxelles comme site d’étude, nous souhaitons reconsidérer la problématique de ce type dâ’urbanisme afin de porter un regard neuf sur ce modèle tant décrié. Nous avons donc envisagé une métamorphose de la CAE en conservant son potentiel et en réaffirmant ses modes de connexions à  la ville et son intégration des bâtiments existants.

Site

La CAE se situe dans le Pentagone à  un noeud stratégique de la ville :

- À  la rencontre de deux voies principales, la Petite Ceinture et la Jonction Nord-Midi

-À  la rupture topographique qui a historiquement marqué la séparation entre quartiers populaires de la “basse ville” et ceux plus bourgeois de la “haute ville”.

La Cité administrative de l’état Le projet existant est une composition entre divers bâtiments (barres et tours) qui viennent se poser sur une dalle (parking). Comme une île dans la ville, le sol artificiel, la composition et le style architectural de la CAE créent un nouvel espace public en rupture avec son contexte.

Principes

- Garder les bâtiments existants intacts et métamorphoser la dalle en une topographie programmée. – Générer la topographie programmée à  partir d’une maille capable de s’adapter aux différentes situations urbaines qu’elle rencontre. La maille fournit à  la fois un système de percements de la dalle et de gestion des flux. En considérant cette composition comme un tout cohérent, nous souhaitons ainsi approfondir la notion d’hyperbâtiment introduite par l’urbanisme sur dalle.

Comments are closed.


--> «
»