«
»

01 | projets

Concours Be-Twin

05.26.09

Proposition finaliste au concours Be-Twin portant sur des maisons jumelées en milieu urbain dense.

… | 2009

Pour plus d’informations sur le concours

Densité
Le contexte ici imaginé est celui d’un milieu urbain très dense, comme le sont la plupart des grands centres, et comme le deviendront de plus en plus les territoires péri-urbains. La parcelle est une dent creuse dont la façade sur rue est orientée Nord.  Le parti a été pris de considérer la parcelle comme étant mono-orientée, afin de pousser la réflexion sur les conditions d’habitat en hyper-densité. L’enjeu est de tirer parti de cette situation particulière afin de générer des espaces à la fois ouverts et protégés. La parcelle est bordée par deux murs mitoyens à l’Est et à l’Ouest et par une ruelle au Sud, avec des bâtiments à forte proximité rendant difficiles les ouvertures vers le Sud. La mise en valeur d’une intériorité intensifiée est donc recherchée. Le projet se veut une démarche exploratoire sur les possibilités et les limites de la co-habitation en milieu dense, plaçant les aspects sociaux, économiques et écologiques au centre des préoccupations.

Principes / Organisation
Une des intentions premières est de pouvoir ouvrir les habitations côté Sud, malgré la proximité du bâti environnant et la faible surface de la parcelle. Si la façade Nord s’affirme franchement pour venir tenir la rue, le côté Sud est sculpté afin de se dégager des constructions environnantes. Ainsi, une cour intérieure est creusée, puis des niveaux en terrasses sont créés, permettant de faire pénétrer la lumière au cœur du projet. Ces manipulations permettent d’offrir aux habitants à la fois lumière, ventilation, espaces communs et terrasses privées.

Dans le but de faciliter l’accessibilité, les deux maisons possèdent accès au niveau de la rue et possèdent une salle-de-bains avec douche et toilette ainsi qu’une cuisine au rez-de-chaussée. Les étages supérieurs sont occupés à chaque fois par un espace commun, une seconde salle-de-bains et les chambres. Comme le niveau bas est principalement utilisé pour les repas, le séjour est donc situé à l’étage. Cela permet ainsi de mettre le séjour en relation directe avec une terrasse privée, protégée par une serre. Celle-ci se veut le prolongement de l’espace commun principal, pouvant être utilisé tant comme espace intérieur qu’extérieur. De cette façon, la serre devient un espace tampon en hiver, un espace protégé et ventilé en été, ainsi qu’un espace tempéré pendant les demi-saisons. En permettant de profiter de l’extérieur tout au long de l’année, cette pièce en plus devient l’élément central de la maison, tant pour les usages qu’elle génère que pour ses avantages bioclimatiques.

Matérialité / Construction
Les maisons arrivent à combiner les différents avantages du bois. La structure, une construction bois poteaux-poutres, offre la possibilité de diviser les logements librement, en fonction de leur taille et du nombre de pièces souhaité. Elle permet aussi un liberté au niveau de la fenestration, ce qui occupe une place importante dans le projet. Les ouvertures côté cour sont donc maximisées pour profiter des apports thermiques. Les baies coulissantes permettent d’ouvrir largement, favorisant la ventilation naturelle des pièces. Des panneaux coulissants en bois perforé assurent un bon contrôle de l’occultation afin de prévenir les surchauffes en été, et préservent l’intimité du logement au gré des occupants. Comme la partie Nord des logements est occupée par les chambres et salles-de-bains, la façade sur rue se veut donc moins transparente. Une isolation thermique renforcée est prévue pour minimiser les déperditions thermiques. Des volets garantissent le confort visuel et acoustique des personnes tout en fournissant une isolation supplémentaire la nuit.

Les façades sont revêtues de bois. Côté rue, un système de panneaux préfabriqués vient créer une texture riche et homogène. Ces mêmes panneaux sont utilisés pour les volets, créant ainsi un jeu et une ambiguïté entre les pleins et les vides. Cette façade est à la fois contemporaine, et inspirée de l’utilisation traditionnelle de ce matériau.

Échanges
La proximité des logements permet de tirer parti de la situation en mettant en commun certains espaces et services. Ainsi, l’espace parking, le local vélo et le local poubelles pourront être partagés entre les habitants afin de maximiser les espaces et minimiser les coûts. Les espaces extérieurs en rez-de-chaussée étant rares, la cour intérieure, à la fois jardin d’entrée et espace tampon, sera elle aussi mise en commun. Un local technique permettra de réunir les installations liées à l’énergie et aux fluides des deux maisons. Les gaines principales sont stratégiquement positionnées afin de servir les deux logements et de mettre en commun les dispositifs énergétiques, tels les panneaux photovoltaïques, les panneaux solaires thermiques et la ventilation double-flux. L’énergie produite par les panneaux photovoltaïques sera utilisée pour l’utilisation courante d’électricité, et l’excédant sera revendu au fournisseur local. Les panneaux solaires thermiques sont quant à eux prévus pour l’eau chaude sanitaire.

Flexibilité
Les maisons offrent des espaces flexibles, pouvant être appropriés par les habitants selon les besoins. Ainsi, certains espaces communs du premier étage ne possèdent pas de programme fixe  et peuvent devenir bureau, séjour ou salle de jeux. La structure poteaux-poutre permettant également une réorganisation possible des pièces, le plan des maisons n’est donc pas définitif et peut être modifié selon l’évolution des ménages. L’espace parking pourra éventuellement être lui aussi transformé en espace fermé afin de créer une pièce supplémentaire pour le plus petit logement, un commerce annexé au logement ou encore une salle commune.

Comments are closed.


--> «
»