«
»

01 | projets

Galerie Urbaine

05.10.11

Concours pour l’agrandissement de l’École d’Architecture de l’Université Laval

Québec, Canada  | 2011

Vue depuis la cour intérieure – Se fondre dans le contexte existant pour le mettre en valeur

a

a

a

S’insérer dans la géométrie du site – Plan masse

a

a

a

Habiter le vide – Axonométrie éclatée

a

a

a

Créer de nouvelles connexions

a

a

a

Préserver l’identité de la cour et son caractère unitaire – Plan du niveau 01

a

a

a

Vue depuis l’amphithéâtre – un lieu de diffusion ouvert sur la cour intérieure

a

a

a

Vue depuis l’entrée principale – une paroi de verre comme élément signal et support d’affichage

a

a

a

Le nouvel amphithéatre connecte les différents niveaux – Coupe AA

a

a

a

La cour comme nouveau dispositif d’entrée – Coupe BB

a

a

a

Faire plus avec moins

Comment l’architecture peut-elle tirer profit d’une situation existante ? Telle est la problématique adressée par ce projet. Avec une intervention minimale, nous souhaitons établir une transformation drastique de l’organisation spatiale et de la perception de ce lieu exceptionnel.

Mettre en valeur l’existant

Ce projet s’efforce, par son implantation d’une grande clarté, de renforcer le caractère et la géométrie du lieu. Plutôt que de proposer un ajout se démarquant de l’existant, notre projet tente, dans la suite logique de l’histoire du lieu, d’opérer une certaine fusion avec l’existant, venant ainsi réaffirmer l’aspect unitaire de l’ensemble.

Palimpseste

Le Vieux-Séminaire s’est développé au fil des ans par couches successives, sans que son caractère unitaire ne soit compromis. Nous avons travaillé dans cette même logique, venant ajouter une nouvelle couche qui s’inscrit dans l’évolution naturelle du lieu.

Un cœur nouveau

La cour est l’élément fondamental du projet, et devient partie intégrante du nouveau bâtiment. En couvrant une partie de la cour d’une toiture légère et percée de puits de lumière, celle-ci devient le nouveau cœur du bâtiment. Cette stratégie permet de conserver l’unité et la monumentalité de la cour tout en transformant radicalement l’organisation interne de l’école. L’espace ainsi créé joue d’une forte ambigüité entre intérieur et extérieur, brouillant les limites en nous amenant à nous questionner sur le statut de celle-ci.

Connexions

Ce nouvel espace, en lien direct avec l’espace public, accueille l’amphithéâtre et la salle multifonctionnelle dans une même espace fluide et ouvert. Cette dilatation de l’espace permet de générer de nouvelles connexions à la fois horizontales et verticales, reliant les différentes ailes et niveaux dans un espace rassembleur.

Axialité

La nouvelle toiture crée une grande galerie publique, en lien directe avec l’entrée de l’école. Ceci vient redynamiser l’axialité déjà présente sur le site, liant étroitement les bâtiments existants, le nouveau cœur et la cour avec l’espace de la rue, redonnant à l’école sa juste place au sein de la cité.

Comments are closed.


--> «
»