«
»

01 | projets

TRIFLUVIEN

11.25.10

Concours pour un amphithéâtre extérieur

Collaboration avec BÖRKUR BERGMANN

Trois-Rivières, Canada | 2010

Dans un angle, un carrefour entre la vallée du continent et la rivière de la région, se dresse un ensemble qui par sa droiture exprime un lieu digne du plus sobre genre de l’expression artistique. Il réfère, en profond respect, à la mémoire du paysage industriel du site et de la région en exprimant un parti d’une robustesse et d’une simplicité. Il porte en lui une synthèse triadique propre à la nature de cette capitale régionale, qui l’est devenue par cumul à partir du 17ième siècle un siège de gouvernement, un centre d’éducation et une cité industrielle.

S’adresser au fleuve

Trois éléments forment la figure fondamentale de notre projet.

Le tapis urbain, formant une équerre soulevant l’angle, expression du carrefour, assoit le projet comme surface verte.

Le volume en béton du foyer de la scène cadre la vue sur le fleuve à partir de la place centrale.

Le plan flottant, formant tel une feuille d’arbre la silhouette de l’ensemble, de la couverture de l’amphithéâtre coiffe l’ensemble de la situation s’adressant au premier plan au fleuve Saint-Laurent. Sa structure, une trame spatiale en bois réfère à l’histoire de la région, comme en témoigne la présence de l’avenue des Draveurs.

Recevoir la ville

Le volume du foyer et le plan flottant cadrent la vue de l’arrivée du centre-ville indiquant l’adresse au fleuve.

Saluer la rivière

La place centrale formée par les deux volumes, les jumeaux et l’hôtel, se présente en surplomb sur la rivière Saint-Maurice. De par leur positionnement en diagonale ces deux volumes soulignent la topographie des lieux, en équerre, au carrefour. Cette équerre est réverbérée par le grand plan soulevé des assises de l’amphithéâtre.

Comments are closed.


--> «
»