«
»

01 | projets

TAXI STOP

06.26.10

Concours pour les aires d’attente de taxis

Montréal, Canada | 2010

Système modulaire et appropriable
Cette proposition est basée sur un système de modules répondant aux diverses fonctions que doivent remplir les aires d’attentes. Ces modules sont combinés de diverses façons pour s’adapter aux différentes conditions d’installation et aux usages que peuvent en faire à la fois les clients et les chauffeurs de taxi.
Le but visé est de créer un objet emblématique facilement indentifiable qui s’affirme comme image de marque aussi bien pour l’industrie du taxi que pour la ville de Montréal. Cet objet possède un caractère domestique, appropriable par les citoyens. La forme de ce module de base est semblable à un simple siège, dont le dossier se prolonge et se replie pour former une casquette protectrice. C’est donc une forme qui crée son propre espace, une « chaise-abri » à la fois invitante et enveloppante.
À partir de cette matrice sont générés deux autres modules : un module simple, sans assise, pouvant accueillir bagages, poussettes ou fauteuils roulants ; ainsi qu’un module formant un bac de tri sélectif.
Flexibilité et implantation urbaine
La combinaison de ces trois modules engendre une très grande variété de configurations possibles. Cette flexibilité permet de s’adapter aux caractéristiques des différents sites d’implantation, que ce soit au niveau de l’espace disponible, du nombre de places de taxis, ou autres contraintes urbaines. Cette liberté d’assemblages crée une richesse formelle et d’usage en générant de micro-espaces publics, chacun possédant des qualités propres tout en faisant partie d’un système cohérent.
Les modules peuvent être disposés côte à côte, dos à dos, en vis-à-vis ou de façon dispersée comme des objets autonomes. Grâce à leur géométrie simple et monolithique, ces différentes implantations apparaissent dans la ville comme une série d’installations sculpturales s’inscrivant dans le paysage urbain.
Les différentes installations permettent aussi de répondre aux différents usages souhaités. Un groupe de modules disposés en vis-à-vis peut former un abri où les chauffeurs peuvent prendre leur pause midi ou discuter avec les collègues. Le principe de module ici proposé est une base de réflexion mais un plus grand nombre de modules pourrait être imaginé en concertation avec les usagers. Par exemple, un module table pourrait venir agrémenter la configuration « abri » proposée plus haut.
La flexibilité est aussi envisageable dans le temps. Les aires d’attente peuvent être facilement reconfigurées au fil du temps. De nouveaux modules peuvent aussi apparaître en fonction de l’évolution des besoins et des commentaires recueillis. La taille des modules participe aussi à cette flexibilité puisqu’elle permet une grande mobilité des aires d’attentes.
Matérialité et perception
Une surface réfléchissante est imaginée afin d’intensifier la perception de la forme monolithique des modules. Les postes sont ainsi perçus comme des solides énigmatiques et immatériels. Ces éléments viennent rythmer le paysage urbain de leur présence abstraite comme autant de miroirs reflétant la vie urbaine et la beauté parfois brutale de cette métropole.

Comments are closed.


--> «
»